Docteur Florence HABABOU BEHAR - Orthodontiste Paris 8
Spécialiste en Orthodontie pour Enfants et Adultes- CECSMO

FAQ

QUAND FAUT-IL PRENDRE EN CHARGE UN ENFANT ?

A QUEL AGE FAUT-IL CONSULTER UN ORTHODONTISTE ?

POURQUOI ? QUEL EST LE BENEFICE POUR L’ENFANT ?

Pour répondre simplement à ces interrogations :

L’Age de raison c’est-à-dire à 7 ans correspond à un bon âge pour venir consulter un orthodontiste afin de faire le point sur le nécessité d’entreprendre un traitement orthodontique précoce. En effet, dans plusieurs cas il est vraiment très bénéfique pour l’enfant de commencer une 1ere phase de traitement orthodontique précoce qui sera suivi ou non d’une 2e phase de traitement orthodontique plus tard avec des bagues.

Voici les différentes situations nécessitant un traitement orthodontique précoce :

- Lorsque l’enfant serre les dents, on ne voit pas du tout les dents du bas ; il peut même exister des morsures palatines (l’enfant se mord !) car les incisives du bas touchent la gencive à chaque fois que l’enfant serre les dents. Il est donc impératif de commencer un traitement orthodontique très tôt afin de redonner une hauteur correcte à l’étage inférieur du visage de l’enfant, de le soulager d’éventuelles morsures au niveau du palais et de libérer la croissance de la mandibule vers l’avant. Dans ce cas, cette croissance de la mandibule vers l’avant est verrouillée et le décalage des maxillaires ne va faire que s’accentuer au fur et à mesure que l’enfant grandi ! un petit décalage peut s’aggraver de plus en plus si on laisse ce verrou de croissance !

- Lorsque l’enfant serre les dents du fond, celles de devant ne se recouvrent pas du tout : c’est ce qu’on appelle une béance ou infraclusion. Elle est souvent la résultante d’habitudes déformantes comme la succion du pouce ou de la tétine. L’élocution est altérée et il en résulte très fréquemment un chuintement, un «cheveu sur la langue » et une dysfonction linguale. La langue va tout le temps se positionner dans « le trou » et la déglutition ne va pas pouvoir devenir mature. La langue va constamment entretenir cette béance et tout l’environnement fonctionnel sera perturbé.

De plus, l’enfant ne peut pas croquer ; la fonction de préhension des aliments est inexistante.

- L’enfant est « accro » à la tétine ou à son pouce : il a été souvent prouvé qu’une prise de contact chez l’orthodontiste, qui lui expliquera les dégâts qui peuvent être causés par ces habitudes, peut faire un déclic chez l’enfant par une prise de conscience. De cette manière, les habitudes déformantes disparaissant, les dégâts sur les mâchoires seront moindres.

- Lorsque l’enfant n’arrive pas à caler ses mâchoires et dévie pour obtenir ce calage. C’est en fait la mâchoire du haut qui est trop étroite et qui ne permet pas aux mâchoires de s’engrener.

C’est un trouble fonctionnel qui peut, s’il n’est pas traité orthodontiquement tôt, peut devenir un trouble squelettique à savoir une asymétrie squelettique nécessitant à l’âge adulte une chirurgie maxillo faciale.

- Lorsque l’enfant a eu 2 dents de lait qui sont tombées et qu’une seule dent permanente pousse à la place. C’est qu’il y a un souci de place dans la bouche et l’intérêt d’entreprendre un traitement orthodontique précoce dit d’interception va être de faire la place nécessaire en bouche afin de ne pas avoir recours aux extractions de dents définitives.

- Lorsque l’enfant serre les dents ; celles du haut passent derrière celles du bas : la croissance de la mâchoire supérieure ne peut pas se faire et ce décalage va s’aggraver au fur et à mesure que l’enfant grandit !

- Lorsque l’enfant a toujours la bouche ouverte du fait de la position des incisives maxillaires :

il existe un réel risque de fracture des dents qui ne sont à aucun moment protégées par les lèvres. Il est donc primordial pour l’enfant d’entreprendre un traitement orthodontique précoce afin de protéger ses dents qui sont définitives !

Ainsi, on peut affirmer que grâce à un traitement orthodontique précoce, nous pouvons soit éviter un traitement orthodontique avec des bagues soit raccourcir ce traitement orthodontique avec les bagues.

De façon quasi certaine, nous pouvons éviter d’avoir recours aux extractions de dents définitives.

Nous pouvons éviter les accidents d’évolution type les dents incluses compliquant et rallongeant un traitement orthodontique avec des bagues à l’adolescence.

Nous favorisons donc le développement harmonieux des mâchoires et évitons d’avoir recours non seulement aux extractions dentaires mais aussi à un protocole orthodontique incluant une chirurgie maxillo faciale à l’âge adulte.

Les traitements orthodontiques précoces dits d’interception travaillent en sollicitant et redirigeant la croissance. Nous travaillons au niveau des sites de croissance de la cavité buccale en les stimulant ; nous exploitons ainsi le potentiel de croissance de l’enfant afin d’atténuer ou résoudre les dysharmonies des maxillaires.

Nous évitons ou simplifions de façon significative le traitement orthodontique à l’adolescence ou à l’âge adulte.

Enfin, la correction est orthopédique et elle est plus stable !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion